Le village de Peyresq

le village de Peyresq Vous voici arrivés au bout du chemin ……

Et ce n’est pas une image :

Après Peyresq plus de route, seulement la montagne, la nature,

et des chemins balisés ,des moutons,des oiseaux,

l’odeur du thym,de la sariette

le ciel , tout bleu,qui peut se couvrir si vite,éclater,rebleuir

le soleil dur sur les rochers

Il vous a fallu de l’imagination, de la determination voire de l’obstination pour arriver jusqu’ici.

Vous voilà, c’est l’essentiel ! Soyez les bienvenus !

De la route en corniche, qui s’arrête sous les tilleuls de la place, on remarque à peine les maisons de pierre rude adossées à la montagne.
Des étudiants et d’anciens étudiants, venus d’universités et d’écoles des beaux-arts, groupés au sein de l’association sans but lucratif «Pro Peyresq», créée en 1954, ont rebâti ce «bout du monde» dans un environnement sauvage en respectant la beauté du site, les traditions locales, l’architecture et la rusticité du lieu.

Pour rappeler les objectifs culturels de l’entreprise, chaque maison reconstruite reçut le nom d’un artiste, d’un savant, d’un humaniste, d’un philanthrope.

Aujourd’hui, Peyresq est devenu un centre de rencontres artistiques, scientifiques, philosophiques, mais aussi un lieu de vacances actives riches d’expériences, d’aventures, de découvertes. Outre le dépaysement, le retour aux sources, tous ont l’occasion de se livrer à des activités artistiques ou manuelles parfois difficiles d’approche le reste de l’année. Création, travail, sport, détente trouvent leur équilibre sous le soleil peyrescan.

Tonifiant comme tout climat de montagne, celui de Peyresq n’en a pas les rigueurs. Le voisinage de la Méditerranée lui vaut souvent un ciel limpide et lumineux. La pureté de l’air, la qualité du silence, l’aspect brut des vieilles pierres, la puissance de séduction des paysages génèrent et scellent de manière inexplicable certaines ententes secrètes entre les Peyrescans.

Mais tous les charmes n’ont pas été dévoilés…

Liste de diffusion